Dodo.

Pour participer à ce concours, tu dois être connecté(e).
artist of the month

Dodo.

On imagine plutôt trouver des rythmes reggae nonchalants en Jamaïque qu'à Zurich. Pourtant, par une douce soirée d'été, l'ambiance des Caraïbes peut aussi régner sur les bords de la Limmat, entre le Hardbrücke et la Werdinsel, et ce, pas uniquement grâce aux adeptes de la baignade avec leurs bouées en forme d'animaux exotiques et de l'odeur de crème solaire et de fumée de barbecue qui flotte dans l'air. Car en tendant bien l'oreille, on peut peut-être entendre l'un ou l'autre rythme en provenance du Success Club Studio de Dodo, situé dans la Pfingstweidstrasse toute proche. Dodo, le chanteur de reggae le plus populaire de Suisse, y a produit quatre albums au cours des sept dernières années. Le cinquième album «Pfingstweid» est sorti récemment; il s'agit à la fois d'un hommage au studio zurichois qui sera bientôt livré aux assauts d'une boule de démolition et d'une déclaration d'amour à Zurich, au reggae, à l'amour lui-même et à Berne. A Berne? En effet, dans «Zürimaa», le premier single extrait de l'album, il est question de la ville au bord de l'Aar, même si, au premier abord, le titre en suggère une autre. Depuis 18 ans, Dodo, Dominik Jud de son vrai nom, mêle la scène musicale suisse et internationale. Avec des titres comme «Robinsong» ou «Hippie-bus», le quarantenaire a non seulement enthousiasmé les inconditionnels du reggae, mais a imprimé sa marque dans la mémoire musicale de toute une génération. Fruit d'une étroite collaboration avec des compagnons de route comme Lo & Leduc ou Marc Sway, son dernier album a également tout ce qu'il faut pour devenir bien plus que la bande son de l'été.

Nous mettons en jeu 10 albums «Pfingsweid» de Dodo.

En savoir plus sur Dodo